Menu

La chirurgie de l'obésité

La chirurgie bariatrique ou chirurgie de l’obésité est une solution pour aider les obèses les plus sévères à perdre du poids.


La chirurgie de l'obésité
Obésité dans le Monde
 
Le surpoids concerne 1,4 milliard de personnes de 20 ans et plus dans le monde (estimations mondiales de l'OMS). D'ici 2030, le nombre de personnes en surpoids  devrait atteindre 3,3 milliards.
Le surpoids et l'obésité représentent le cinquième facteur de risque de décès au niveau mondial et fait au minimum 2,8 millions de victimes chaque année.
source : Organisation Mondiale de la Santé (OMS) - "Obésité et surpoids" - Aide-mémoire N°311
 
En France
6,5 millions de personnes sont considérées comme obèses (soit 14,5% de la population adulte). La proportion des personnes obèses est passée de 8.5% à 14,5% entre 1997 et 2009.
L'augmentation de la prévalence est observée dans toutes les tranches d'âge de la population, y compris les seniors. Cependant, celle-ci semble plus importante chez les femmes (15,1%) que chez les hommes (13,9%).
 
La chirurgie bariatrique ou chirurgie de l’obésité est une solution pour aider les obèses les plus sévères à perdre du poids.


La décision d'opérer est prise par le chirurgien aidé d'une équipe pluri-diciplinaire ( psychologue, endocrinologue, diététicien...).

Les conditions pour bénéficier d'une opération sont, en particulier :
  • Un Indice de Masse Corporelle (ou IMC) supérieur à 40, ou 35 avec des complications de l’obésité
  • Un poids stable
  • Avoir fait des régimes bien suivis, qui ont été des échecs
  • Etre âgé de plus de 18 ans
  • Etre prêt à modifier complètement ses habitudes alimentaires
  • Etre prêt à reprendre une activité physique régulière et croissante avec la perte de poids
  • Etre d’accord pour un suivi régulier par une équipe multi disciplinaire
Quelle que soit le type d’intervention retenu, l'intervention doit être soigneusement préparée par l'équipe médicale qui prend en charge les patients candidats à la chirurgie bariatrique.

Sur le plan de l'alimentation, la prise en charge par un diététicien avant et après l’intervention fait partie des recommandations de la Haute Autorité de Santé ( HAS).

Soyons clair : il vaut mieux la prévention à la chirurgie ; il vaut mieux éviter de grossir ou perdre du poids avec une alimentation saine qu’avec la chirurgie, mais ce n’est pas toujours possible. Quand il y a derrière une histoire de succession de régimes mal menés (car suivis seuls ou avec un praticien qui ne sait que vendre des sachets hyperprotéinés ou conseiller de se nourrir de viande et de fromage blanc), qui a engendré un effet yoyo sans enrayer l’obésité, qui l’a aggravée au contraire, il y a une perte de confiance dans la diététique seule et celle-ci est difficilement rattrapable. Si seulement les choses ne s’étaient pas passées ainsi, si seulement ces personnes avaient fait le bon régime, si seulement…. Oui mais c’est fait et cette histoire est là, on ne peut l’effacer. La chirurgie peut relancer une motivation et peut amener une personne à manger équilibré parce en ultime recours, elle prend enfin conscience, grâce à une équipe pluridisciplinaire complète, de ses problématiques et accepte enfin d’y travailler.

Quand il y a urgence car trop de facteurs de comorbidités se sont associés à l’obésité, là aussi la chirurgie est une solution, qui permet d’améliorer, voire de régler ce terrain pathologique plus rapidement qu’avec un régime alimentaire : un diabétique qui ne l’est plus (mais qui doit bien sûr surveiller son mode de vie), une personne hypertendue qui ne prend plus de traitement,…

Accepter de vivre avec l’obésité, qu’on n’arrive pas à enrayer avec un régime alimentaire, parce que la chirurgie n’était pas la solution la plus indiquée au départ ?  Qui peut le conseiller ? Toutes les personnes souffrant d’obésité n’ont ni le même terrain pathologique, ni la même sensibilité, la même souffrance émotionnelle face à ce corps. Que fait-on de ce paramètre ? Il est aussi primordial que tout le reste. Car être obèse représente une énorme souffrance pour l’être humain qui y est confronté.

La solution n’est pas la même pour toutes les personnes souffrant d’obésité.
Avoir recours à la chirurgie de l’obésité doit être mûrement réfléchi, ce n’est en rien une solution de facilité. C’est bien la dernière solution au contraire. Mais c’est une possibilité qui s’offre aussi aux patients. Bien préparée, elle réussit. Et même très bien ! C’est l’inverse qui engendre un échec (si des règles diététiques ne sont pas mises en place avant pour tester sa capacité à les suivre, si des TCA n’ont pas été traités). Il y a toute une diététique qui se met en place autour et qu’il faut respecter. Cet équilibre alimentaire imposé et obligatoire pour que la chirurgie soit une réussite est plus facile à tenir qu’avant puisqu’il s’accompagne d’une perte de poids visible rapidement.

OPERATION= 25% du succès   CHANGEMENT DE MODE DE VIE= 75% du succès !

Des conseils nutritionnels pré- et post-opératoires sont indispensables pour  préparer l’intervention et, par la suite, ne pas connaître de malaises, éviter les carences et réapprendre progressivement à avoir une alimentation normale adaptée.
Pour une prise en charge optimale des patients devant subir une chirurgie de l'obésité il est proposé un forfait:       

Forfait : " Chirurgie Bariatrique" 110€ = 3 consultations
 1 consultation avant intervention  pour expliquer le régime post opératoire+ 1 consultation après 20 jours environ + 1 consultation après 1 mois.




 

La chirurgie de l'obésité




              

EN PRATIQUE

Où me trouver ?

 A SARCELLES-95
Cabinet de Diététique-Nutrition
Hypnose Thérapeutique

Consultations uniquement sur rendez-vous les mardis et vendredis

Tél. 06.45.22.32.77
 
Corinne ELLENA
Hôpital Privé Nord Parisien ( site )
3 bd  du Maréchal de Lattre de Tassigny
95200 SARCELLES
Tél. 06.45.22.32.77

Les consultations ont lieu dans le centre Alfred Kastler.( entrée par la rue Charles Péguy )

Comment venir
 
TRANSPORTS EN COMMUN
 
  • RER D " Garges-Sarcelles"
  • Tramway T5, station Paul Valéry
  • Bus 133, 368, N43, arrêt Paul Valéry - de Lattre de Tassigny ou
  • Bus 133, 368, 168, N43, 269, arrêt Paul Valéry - Edouard Branly
Site RATP : www.ratp.fr


PAR LA ROUTE :


Site de l'HPNP    http://www.hpnp.fr/
https://www.google.fr/maps/@48.9806497,2.3772773,17.5z

 
Où me trouver ?



Partager ce site

Dans nos blogs